Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vous Cherchez ?

30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:24

Les'enfant qui décrochent dans la classe ou ceux qui sont en difficulté, nous envoie des messages corporels. Aussi pour mieux adier ces enfants des exercices simples et très divers ont été proposés par des conseillers pédagogiques.


ligne_enfant.gif
Signes corporels décryptés par les enseignants :

    * position flexogène (dos rond, épaules rentrées..)
    * gesticulation sur la chaise, nervosité
    * hypotonicité ou hypertonicité de l'enfant
    * excitation de la classe entière ou endormissement
    * comportements  agressifs envers l'enseignant, entre les élèves
    * pleurs
    *  position inspiratoire de blocage (l'enfant a des difficultés à respirer)    inattention, manque de concentration
    * difficultés à mémoriser...

Ces postures corporelles sont à considérer comme des signaux de détresse, l'expression du mal être de l'enfant dans la classe, à un moment donné.

Objectifs

Les situations corporelles proposées dans le document peuvent être des  outils pour les enseignants pour mettre en place des rituels permettant à la fois :

    - de rendre l'élève plus disponible dans son corps pour apprendre
    - de créer des ruptures dans les apprentissages
    - de donner des repères dans le temps à l'enfant

L'enseignant proposera ces rituels en fonction :

    - des signes corporels de « décrochage » observés dans la classe
    - de sa connaissance des capacités de focalisation et d'attention des enfants
    - de l'âge des enfants
    - des moments de la journée pour tenir compte des rythmes chronobiologiques et chronopsychologiques

Télécharger le document 

Ces rituels viennent en complément de ceux déjà connus des enseignants et pratiqués en classe tels que les comptines, les jeux de mains, l'écoute musicale, le chant, la lecture suivie...

Merci aux Conseillers Pédagogiques à spécificité EPS du département de Maine et Loire pour ce document.

Partager cet article

Published by Ecole pour les parents - dans A l'école
commenter cet article