Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vous Cherchez ?

27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 19:02
Le vieux cartable

Il s’était pourtant drôlement bien caché
Mais ma mère, d’un œil sûr, l’a déniché.
Elle l’a examiné sous toutes les coutures,
Et décrété qu’il continuerait l’aventure.

Elle a secoué les miettes de petits gâteaux
Qui étoilaient la doublure de chevreau.
Ses flancs lustrés par d’incessants frottements
Furent caressés d’un voile de cire nourrissant.

 
Les taches d’encre sont restées imprimées
Marques indélébiles de stylos trop gorgés.
 L’odeur de gomme, de crayon et de clémentine
N’offusqua pas, maman, tes délicates narines.

Et s’il gardait en secret dans ses poches
Les félicitations mais aussi les reproches,
Ainsi, paré d’une toute fringante jeunesse,
Il m’invitait à des débords de sagesse.

 
Il avala les nouveaux livres et cahiers
Engloutit trousse, règles et plumiers
Soupira d’aise, quand rempli à ras bord,
Il se crut transformé en boîte de Pandore.

N’avait-il pas derechef l’air bien aimable
Mon inusable et fidèle vieux cartable ?

©Alaligne

Voir toutes les comptines d' Alaligne


Partager cet article

Published by Pascaly - dans Poésies-Comptines
commenter cet article